Magazine A Fleur d'Encre, le tatouage de reconstruction.pdf



Nom original: Magazine - A Fleur d'Encre, le tatouage de reconstruction.pdf

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par , et a été envoyé sur document-pdf.fr le 26/03/2020 à 19:49, depuis l'adresse IP 176.180.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 174 fois.
Taille du document: 16.4 Mo (27 pages).
Confidentialité: fichier public

Aperçu du document


NUMÉRO 28 | JANVIER 2020

À FLEUR
D'ENCRE
LE TATOUAGE DE RECONSTRUCTION

SOCIÉTÉ
Portrait d'une tatoueuse de tétons • Peut-on tout tatouer ? • La
psychologie du tatouage • Quelles lois pour le tatouage ?

SOMMAIRE

3

PANSER LES COEURS À
L'ENCRE

4

LE TATOUAGE
MÉDICAL DANS
L'HISTOIRE

5

ALEXIA CASSAR,
TATOUEUSE DE TÉTONS
À PLEIN TEMPS

8

"AVANT, JE NE ME
REGARDAIS PLUS
DANS LE MIROIR"

11

13

15

SŒURS D'ENCRE :
« AIDER LES FEMMES À
ACCEPTER DE
NOUVEAU LEUR
CORPS »
« JE SUIS UN PEU
CHOQUE DE FAIRE
PARTIE DES RARES
HOMMES À LE DIRE »
A CHAQUE TATOUEUR,
SON APPROCHE DE LA
CICATRICE

18

LE TATOUAGE
MÉDICAL, FAILLE
DANS LE SYSTÈME
JURIDIQUE

20

POURQUOI LE
TATOUAGE DE
RECONSTRUCTION
DOIT FAIRE L'OBJET
D'UN REMBOURSEMENT

22

4 QUESTIONS SUR LE
TATOUAGE DE
RECOUVREMENT

23

« LE TATOUAGE, C’EST
AUSSI UNE FAÇON DE
DIRE ‘’MÊME PAS
MAL’’ »

25

UN TATOUAGE POUR SE
RAPPELER DU JOUR OÙ
ELLES ONT APPRIS À
VIVRE

PANSER LES CŒURS À
L'ENCRE
Éditorial
Un truc de taulards, de gangs, de marins,
de rockeurs, de punks… Voilà bien une
décennie que le tatouage n’est plus un
stigmate de malfamés. Les célèbres têtes
de loups, Johnny, ancres et pin-ups ont
laissé place à une multitude de design et de
styles : old school, ornemental, tribal,
réaliste, graphique, floral… La liste est
longue.
Plus encore, le tatouage est devenu une
arme. Oui, oui : une arme de reconstruction
de soi. Tout le monde le connait comme un
moyen de s’approprier son corps, mais qui
est au courant qu’il aide à réparer les âmes
et les cœurs ? Ça, mesdames et messieurs,
c’est

le

travail

reconstruction.

du

Tatouer

tatouage
une

de

cicatrice.

Recouvrir la blessure pour accepter le mal
et (enfin) aller de l’avant. Le tatouage de
reconstruction n’est pas destiné à un type
de cicatrice ni de personne : homme ou
femme, après une mauvaise chute, de
l’acné ou une maladie. Encrer une cicatrice
mène le tatouage au-delà de ses frontières
traditionnelles

:

d’artistique,

il

devient

médical.
Enora Hillaireau

PAGE 3 |

Tatouage sur scarifications réalisé par @sueshi_official

LE TATOUAGE
MÉDICAL
Une pratique plus ancienne qu'on ne le croit

150 APRÈS JC
TATOUAGE DE CORNÉE
Le philosophe et médecin romain Claude Galien
cautérise la cornée avec un petit poignard chauffé
à blanc. L'encrage se fait à base de poudres, de
fer ou parfois de sel et de cuivre. Le but est de
guérir et couvrir les leucomes.

787 APRÈS JC
INTERDICTION DU TATOUAGE
Jugé
comme
une
pratique
contraire
au
Christianisme, le tatouage sous toutes ses formes
est strictement interdit par le Pape Adrien Ier.

1870
RÉHABILITATION
Louis de Wecker, médecin et ophtalmologue
d'origine allemande réhabilite le tatouage médical
de la cornée en utilisant un nouveau procédé à
base d'encre de Chine.

1951-1952
TATOUAGE DU GROUPE SANGUIN
Durant la Guerre froide, par crainte d'attaque
nucléaire, les populations de certains Etats
américains se font tatouer leur groupe sanguin pour
permettre des transfusions sanguines rapides en cas
de besoin.

1996
REPÈRE MÉDICAL
L'astronaute américain Scott Kelly se fait tatouer
certains points précis du corps pour détecter
d'éventuels signes d'athérosclérose lors de sa
mission d'un an à bord de la station spatiale
internationale.

2001
RECONSTRUCTION MAMMAIRE
L'Américain Vinnie Myers ouvre son cabinet de
reconstruction mammaire pour reproduire les aréoles
des femmes ayant subi un cancer du sein. En
parallèle, le tatouage sur cicatrices tend à se
développer aux Etats-Unis et en Europe.
PAGE 4 |

Camille Esteve

ALEXIA CASSAR, TATOUEUSE
DE TÉTONS À PLEIN TEMPS

Alexia Cassar s’est tatouée sur la hanche un téton en forme de cœur qu’elle surnomme « coeurnichon. »
@CamilleEstève

prendre conscience de la fragilité du tatouage

Tatoueuse de reconstruction. C’est le métier

sur le sein. Cette fragilité, Alexia a commencé

qu’a choisi Alexia Cassar. Cette femme de

à la côtoyer dès le début de sa carrière dans

42 ans, dont le trait d’eye-liner sera bientôt

l’oncologie. Pendant quinze années, elle a été

reconnaissable entre mille dans le milieu du

biologiste

tatouage 3D, est déjà à la tête de deux

molécules en cancérologie. Alexia est loin

salons. Elle est la première tatoueuse en

d’être profane sur le sujet et le jour où sa

Europe capable de réaliser des tétons au

propre fille est touchée par une leucémie

réalisme

époustouflant

aigüe, tout perd quelque peu de son sens. Son

meurtries

post-cancer

sur
de

les

peaux

centaines

de

femmes… et d’une petite dizaine d’hommes.

dans

le

développement

de

travail n’est plus en phase avec les besoins des
malades : « travailler derrière son ordinateur
alors que des gens mouraient du cancer dans

Dans un studio privé près de la gare de Nice,

leur chambre d’hôpital n’était plus possible. »

Alexia Cassar accueille ses clientes. Entre le

Sa nouvelle vocation lui éclate au visage

canapé à fleurs et l’escalier de la mezzanine où

lorsqu’elle tombe sur une vidéo de Vinnie

ses enfants dorment, se trouvent une chaise

Myers, un tatoueur de tétons renommé aux

de tatouage, plusieurs dizaines de petits

Etats-Unis et dans le monde entier. C’est alors

flacons d’encre et le panneau lumineux de son

le début de trois ans de formation acharnée

enseigne : « The Tétons Tattoo Shop. » « Je les

pour

accueille dans mon intimité : ce n’est ni un lieu

mastectomie. Trois ans de travail mais aussi de

médical, ni un salon d’esthétique, ni un salon

déception face à l’incompétence de certains

de tatouage » déclare Alexia. C’est une prise

professionnels s’autoproclamant tatoueurs de

en charge très spéciale pour laquelle il faut

reconstruction.

PAGE 5 |

devenir

tatoueuse

de

tétons

après

Entre l’apprentissage du tatouage et les

une première fois pour Marseille où elle

recherches sur la chirurgie du sein

découvre la dermopigmentation réparatrice.

En parallèle de son poste de biologiste, Alexia

Quatre

passe

médecins ou encore esthéticiennes voient

un

an

académiques.

à
Elle

faire

des

s’informe

recherches

durant

lesquels

infirmières,

des

défiler nombre de diaporamas et les bases de

médecins et des chirurgiens sur la toxicité des

la colorimétrie. Les participants ont droit à

encres ou encore sur les pathologies qui

quelques essais de dessin de tétons sur « une

contre-indiqueraient

plaque de mousse avec encore l’étiquette

le

auprès

jours

tatouage.

Elle

se

renseigne aussi sur la chirurgie du sein.

Cultura

Comment est reconstruit le sein après une

haussant les sourcils, et à partir d’un emporte-

mastectomie, le principe de la greffe, les

pièce rond, ils remplissent l’intérieur du téton

effets

bagage

en dessinant des rayons ou des petits cercles.

scientifique est indispensable car « savoir dire

Au bout d’une vingtaine d’heures de formation,

non à une femme [ lorsque sa peau est trop

on leur donne une attestation de présence à la

fragile pour le tatouage ], est impossible sans

formation et une première patiente à tatouer.

formation », affirme Alexia.

Le matériel utilisé est le même que celui pour le

de

la

radiothérapie…

Ce

dessus

»,

s’exaspère

Alexia

en

De gauche à droite : la différence de qualité entre le tatouage fait par
dermopigmentation réparatrice et le tatouage 3D d’Alexia Cassar ; le travail
d’Alexia Cassar. @_alx_c_
Côté tatouage, elle devient apprentie dans le

maquillage permanent. Des encres faites pour

salon de son quartier pendant une autre année

la peau du visage et non pour une peau

pour bénéficier d’une formation de tatoueuse

irradiée et abîmée par la maladie, et une

traditionnelle. Elle quitte alors son travail de

couleur qui s’efface au fil des mois pour ne

biologiste et garde en tête son objectif : celui

laisser qu’une trace orangeâtre. « Vous avez

de faire du tatouage de téton en 3D.

une machine qui n’est pas adaptée, une
formation qui n’est pas adaptée à ces tissus

Découverte

des

ravages

de

la

dermopigmentation réparatrice
A présent, il est temps pour

particuliers et une main qui ne sait souvent pas
dessiner, déplore Alexia. Et à ces gens-là on

Alexia de

va

leur

donner

la

responsabilité

compléter sa formation avec une préparation

reconstruire ce que ces femmes ont de plus

au tatouage 3D de reconstruction. Elle s’envole

cher dans leur guérison. »

PAGE 6 |

de

Alexia, insatisfaite, trouve alors une nouvelle
formation, cette fois-ci au Texas et pendant
deux

jours.

Elle

prend

de

la

technique,

apprend à mieux reconnaître les cicatrices
mais, une fois de plus ce n’est pas suffisant :
« on n’utilisait que les encres noires et rouges,
le cercle des aréoles étaient encore mauvais et
disproportionnel par rapport au sein de la

« Tous les jours, j’ai des femmes
brisées [...] et moi je dois les remettre
en forme »

patiente », décrit Alexia en montrant ses
photos prises lors de son voyage. S’ensuit alors
une rencontre avec un chirurgien à Paris,
pratiquant le tatouage d’aréoles, qui lui confie
deux de ses patientes. Le travail d’Alexia
impressionne, elle gagne en notoriété et il
décide de la licencier. En septembre 2017,
après avoir tatoué quelques temps dans un
local médical loué pour accueillir ses clientes,
ses efforts sont enfin récompensés. Grâce à un
crowdfunding

(financement

participatif

en

français), elle récolte 33 000 € en 45 jours.
C’est la naissance du premier « The Tétons
Tattoo Shop » dans son jardin à Marly-la-ville.
Être tatoueuse de tétons en 3D au quotidien
En deux ans, Alexia a tatoué plus de 500
tétons. Elle a encore fait évoluer sa technique
en se formant au tatouage décoratif sur
cicatrices auprès du Chicagolais David Allen.
Elle reçoit des femmes françaises mais aussi
des femmes venant de Russie, du Brésil, de
Pologne,

de

Turquie,

des

Etats-Unis,

de

Nouvelle-Calédonie. Parmi elles, des femmes
abimées par la dermopigmentation réparatrice.
Leurs

tétons

proportionnels,

ne
ni

sont
de

ni

symétriques,

couleur

ni

naturelle:

« j’essaie de réparer les dégâts mais ce n’est
pas toujours possible » avoue Alexia. Elle
affirme que sans compétence scientifique,
artistique, éthique et technique, vous ne

PAGE 7 |

pouvez pas être tatoueur 3D de reconstruction
après mastectomie. « Il faut aussi être blindée,
témoigne Alexia, tous les jours j’ai des femmes
brisées qui ont été quittées par leur mari, qui
ont perdu leur famille, leur travail et moi je dois
les remettre en forme ». C’est une charge
émotionnelle très lourde et une responsabilité
immense. Être tatoueuse de tétons pour des
femmes rescapées du cancer du sein, c’est
décider de ce que la personne va voir dans
son miroir tous les jours. Quand les deux tétons
sont à recréer, elle décide, avec ses patientes,
de la forme, de la couleur, de la taille du téton
à dessiner, c’est l’ « open bar tétons ». Une fois
le

tatouage

terminé,

le

résultat

est

époustouflant. De face, l’illusion d’optique est
parfaite, grâce à la 3D, le téton semble se
distinguer nettement de l’aréole et la couleur
est en symbiose avec celle de la peau. C’est
pour Alexia un vrai cadeau de les voir
redécouvrir leurs corps : « souvent, elles me
disent : vous avez réussi sans me connaitre, à
recréer ce que j’avais. »
Jeanne Gandy

« AVANT, JE NE ME REGARDAIS PLUS DANS LE
MIROIR »

« Une femme forte », « elle a du courage », des phrases que Nathalie Orman ne cesse
d’entendre au quotidien. Ancienne infirmière de 56 ans, Nathalie a été diagnostiquée
d’un cancer du sein en 2016. Pour s’en sortir et se réapproprier son corps, elle a fait le
choix du tatouage de reconstruction. Elle nous livre son histoire.

Nathalie à la suite de son tatouage, accompagnée de la tatoueuse Audrey de l’association Sœurs
d’Encre ©Nathalie Orman

Trois longues années de parcours médical, entre chimiothérapie, mastectomie et séances de
radiothérapie, Nathalie a subi de lourds traitements. Après une reconstruction mammaire, elle
décide de reprendre sa vie en main et cherche à ré-accepter un corps qu’elle ne supporte plus. Un
jour c’est « la révélation », en lisant un magazine spécialisé pour les femmes atteintes d’un cancer,
elle découvre l’existence du tatouage de reconstruction. Le désir deviendra alors réalité. Nathalie
a accepté de se confier sur sa relation avec son corps, les autres et ses projets pour l’avenir.

PAGE 8 |

Pourquoi avoir pris la décision de faire un

Comment s’est déroulée la rencontre avec la

tatouage de reconstruction après avoir subi un

tatoueuse, et la création du tatouage ?

cancer du sein ?

J’ai contacté Nathalie Kaid, la créatrice de Sœurs

Mon image dans le miroir ne m’allait pas… Au début,

d’Encre, qui m’a rapidement répondu et m’a mise en

je voulais demander une reconstruction du mamelon,

contact avec Audrey, la tatoueuse. J’ai dû envoyer

mais c’est finalement le tatouage qui l’a remporté.

des photos de ma poitrine et de mes cicatrices… Au

J’avais toujours rêvé d’avoir un tatouage : je trouve

départ, je voulais faire un cerisier japonais mais

que c’est beau, cela permet de cacher les cicatrices

Audrey m’a dit que tout le monde faisait ça et qu’il

que je ne supportais plus. Alors au mois de mai, j’ai

fallait être originale ! Alors j’ai décidé de faire un

contacté l’association Sœurs d’Encre… Je peux enfin

hibiscus. Elle me l’a dessiné et j’ai tout de suite

dire que j’ai une meilleure image de moi dans le

accroché ! Avant la création du tatouage, on se

miroir !

rencontre et on mange ensemble. Nous étions cinq
femmes ce jour-là à devoir se faire tatouer et toutes,

Quelles craintes aviez-vous avant de vous faire

nous avions connu le même parcours de vie avec le

tatouer ?

cancer. On est très bien accueillies, c’est une équipe

Aucune crainte ! [rires] J’avais juste hâte… Quel

formidable,

bonheur de pouvoir remettre des décolletés, avant

inoubliables durant cette journée…

j’ai

vécu

des

moments

forts

et

c’était pull-overs ras du coup obligatoire…

Pendant toute la réalisation du tatouage on ne
Comment avez-vous pris connaissance de ce

regarde pas ce qu'Audrey est en train de faire. C’est

type de tatouage ?

pour conserver la surprise jusqu’au bout ! A la fin du

J’étais sur des sites du style « Maison rose » qui

tatouage, je l’ai prise dans mes bras. J’étais vraiment

aident les femmes atteintes de cancers. Le magazine

très émue. C’est l’un des plus beaux moments de ma

en question parlait de l’association Sœurs d’Encre,

vie…

ça a été un véritable déclic pour moi ! Le tatouage

femmes, je communique toujours avec Audrey, elle

est totalement gratuit et c’est une véritable chance

me demande de mes nouvelles. Je vais la revoir au

pour toutes les femmes. J’ai fait un don pour

mois d’août pour finir le tatouage sur ma cicatrice

l’association tout de même, car elles ont beaucoup

dans le dos. Il sera la continuité de mon tatouage sur

de demandes et ne peuvent pas s’occuper de tout le

le sein, probablement un bouton de fleur dans le

monde par manque de moyens… Maintenant,

même esprit que l’hibiscus.

j’aimerais créer ma propre enseigne à Lille pour aider
les femmes comme moi… ce n’est pas donné pour tout
le monde de devoir se déplacer à Bordeaux ou à
Paris ! *

PAGE 9 |

J’ai gardé contact avec certaines de ces

Quel rapport à votre corps aviez-vous avant ? Et
maintenant ?
Avant, je ne me regardais pas dans le miroir. Ce
n’était plus un sein que je voyais… Sans soutiengorge je ne pouvais plus me voir. Maintenant, je suis
fière. [rires] Je me sens beaucoup plus à l’aise.
Avant, je me cachais, j’avais peur du regard des
autres, que l’on voie mes cicatrices… Maintenant, je
m’assume complètement !
En avez-vous parlé autour de vous ? Quel regard
les gens portent-ils ?
Pour moi, ce tatouage c’est la fin d’un long parcours
médical douloureux, c’est une façon pour moi de
tourner la page et de dire que c’est terminé… ce
n’est pas que j’oublie, mais
j’avance ! Les gens autour de moi le trouvent très
beau … Ma fille, qui est également tatouée, me
trouve belle comme ça et me dit qu’elle est fière de
moi… Que demander de plus ?
Que diriez-vous aux personnes concernées par
un cancer, des cicatrices ou des brûlures… et qui
souhaiteraient

effectuer

un

tatouage

de

reconstruction comme le vôtre ?
Qu’elles foncent sans hésitation, qu’elles osent faire
ce qu’elles ont envie de faire ! Je voulais faire
quelque chose de discret au départ et pas trop
visible, mais il faut écouter son cœur et foncer ! Il ne
faut pas avoir honte !
Propos recueillis par Fanny Gallezot
* L’association Sœurs d’Encre est uniquement
installée dans ces deux villes

PAGE 10 |

Nathalie, très émue, remercie sa tatoueuse Audrey après
la réalisation de son tatouage sur le sein. ©NathalieOrman

« AIDER LES FEMMES À
ACCEPTER DE NOUVEAU
LEUR CORPS »
Nathalie Kaïd est une photographe de 54 ans
passionnée par le tatouage. Premier encrage à 47
ans ; presque entièrement recouverte aujourd’hui. Il
y a deux ans, elle publie S’aimer tatouée, un livre
de témoignages et photographies pour lequel elle a
rencontré 195 femmes tatouées et une vingtaine de
tatoueuses en quatre ans. Passionnée par le sujet,
elle crée l’association Sœurs d’Encre.

Qu’est-ce que Sœurs d’Encre ?
C’est un collectif bénévole qui regroupe quarante-cinq
tatoueuses de la France entière, que j’ai créé il y a quatre ans.
L’objectif est de faire le lien entre des tatoueuses et des
femmes ayant subi une ablation du sein des suites d’un cancer,
et qui veulent se faire tatouer la poitrine pour assumer leurs
cicatrices. Nos tatoueuses ne sont pas forcément spécialisées
dans le tatouage sur cicatrice, mais on leur dispense une
formation

médicale

pour

qu’elles

en

comprennent

les

spécificités. Toutes sont des professionnelles qui travaillent à

Nathalie Kaïd a créé Sœurs d’Encre suite à la publication
de son livre S’aimer tatouées. @Eleni Dimitriadi-Chailleux

plein temps dans leurs salons respectifs. Mais en plus de ça,
elles exercent gratuitement durant la semaine « Rose Tattoo »

Quelles femmes peuvent en bénéficier ?

en octobre, mise en place par Sœurs d’Encre.

Seules les femmes ayant adhéré à l’association, pour 15€ par
an, peuvent participer à « Rose Tattoo ». La priorité pendant

Qu’est que cette semaine « Rose Tattoo » ?

cette semaine est d’offrir un tatouage à des femmes qui n’en

C’est un événement que l’association organise tous les ans,

auraient pas les moyens autrement. Il faut savoir que le

pendant Octobre Rose – le mois de sensibilisation à la lutte

cancer, et la maladie en général, laisse les personnes dans

contre le cancer du sein. Durant une semaine, nos tatoueuses

une grande précarité, et toutes n’ont pas les moyens de

tatouent bénévolement des femmes qui ont subi une

s’offrir un BON tatoueur. Alors « Rose Tattoo » est vraiment

mastectomie. Cela nous demande un an de préparation.

dédié aux femmes qui n’ont pas les moyens, ou qui ne

Toute l’année, on reçoit des demandes pour « Rose Tattoo ».

connaissent rien au milieu du tatouage, ou qui ont peur de

Notre travail est de stocker les dossiers et les étudier, on

franchir la porte d’un shop. Parce que ça fait flipper, quand

regarde les photos jointes aux demandes, puis on fait le tri.

même ! Les femmes qui viennent se faire tatouer ne l’ont

Ça n’occupe peut-être pas à temps plein, mais ça occupe pas

jamais été, pour la plupart. En plus, c’est une partie

mal ! Cette année, ce sont 45 femmes qui ont été tatouées. Et

douloureuse, la poitrine, et la séance dure entre 3 et 5

pour cela, on a reçu presque 200 demandes.

heures. Il faut l’encaisser !

PAGE 11 |

Pendant « Rose Tattoo », les tatoueuses tatouent bénévolement des femmes après une mastectomie. @Sœurs d'Encre

Comment Sœurs d’Encre aide les femmes

C’est quelque chose d’important pour celles qui font ce

?

dernier choix : elles ont besoin de la marque de la

Sœurs d’Encre a souvent affaire à des femmes qui

cicatrice car c’est une partie de leur vie. Une fois

ont eu des reconstructions très difficiles, ce qui

terminé,

crée un grand mal-être. Certaines ne veulent plus

reviennent pour nous dire qu’elles ne pensaient pas qu’un

se voir dans le miroir, ni que leur compagnon les

tattoo leur aurait fait tant de bien et qu’il aurait tant

regarde tellement elles se sentent mal de n’avoir

changé leur vie. C’est quelque chose de très puissant.

certaines

sont

vraiment

étonnées.

Elles

qu’un sein, ou un sein qui n’y ressemble pas. Ce à
quoi Sœurs d’Encre aspire, c’est donner envie à ces

Combien coûte un tatouage par une de vos

femmes de s’admirer à nouveau. On veut qu’elles se

tatoueuses ?

sentent mieux, et pour ça, on appose quelque chose

Je ne sais pas exactement. On a bien dû tatouer 150

d’artistique – le tatouage – sur une part d’elles

femmes pendant la semaine « Rose Tattoo » depuis sa

qu’elles ne pouvaient plus regarder. Par ailleurs, ça

création. Mais ce n’est pas un tout. Comme les

peut en aider certaines à retrouver une part de

tatoueuses travaillent aussi en-dehors, certaines peuvent

féminité qu’elles sentaient avoir perdue. Il est

tatouer des femmes qui ont eu un cancer du sein tout au

quand même question d’un sein en moins, des

long de l’année. Ce qui est chouette, surtout, c’est qu’on

cicatrices, de plusieurs mois d’hôpital, d’opérations

garde toujours le contact. On a un groupe privé avec

à répétition quand la première tentative se passe

toutes les adhérentes qu’on a tatouées. Certaines

mal : c’est une épreuve très difficile à surmonter.

viennent d’année en année pour voir les nouvelles,
répondre aux questions, leurs tenir la main. Ça ne

Comment le tatouage artistique permet-il
alors aux femmes de s’accepter ?

s’appelle pas « Sœurs d’Encre » par hasard : c’est une
association où elles se sentent soutenues car elles ont
toutes traversé les mêmes choses.

Le tatouage artistique, souvent floral, est une belle
alternative

car

il

permet,

soit

de

recouvrir

entièrement la cicatrice, soit de jouer avec elle en la
laissant partiellement apparente.

PAGE 12 |

Propos recueillis par Enora Hillaireau

« JE SUIS UN PEU CHOQUÉ DE FAIRE PARTIE DES
RARES HOMMES À LE DIRE
OUVERTEMENT »
Le tatouage de reconstruction concerne tous types de cicatrices. La manière la plus connue et
courante d’user du tatouage de reconstruction, survient souvent à la suite d’un cancer du sein
chez une patiente de sexe féminin. Pourtant, les hommes aussi peuvent être concernés par
ces marques et blessures sur le corps. Pourquoi sont-ils si discrets sur ce type de pratique ?
Qu’en pensent-il ? Où trouver sa place dans un univers du tatoo majoritairement féminin ?

1% des hommes est concerné par le cancer du sein chaque année, pourtant très peu d’entre eux en parlent
librement. @Pierluca Leandri

Liées à une mauvaise chute , un accident grave,

« féminines », comme les vergetures ou celles

ou une maladie : les cicatrices sont fréquentes

liées à un cancer du sein, les hommes non

et touchent chacun d’entre nous. Si l’on pense

plus n’y échappent pas.

bien souvent aux cicatrices

PAGE 13 |

Comme nous informe le magazine Le Figaro,

Olivier tient tout de même à noter que le tatouage de

chaque année, en moyenne 1 % des hommes

reconstruction « concernant la poitrine, doit être

est concerné par le cancer du sein. Ce qui

effectué par une femme, car c’est certainement plus

représente 550 personnes en France. Des cas

facile pour la patiente d’en parler, de se montrer,

rares et bien souvent méconnus. Pourtant, la

plutôt qu’avec un tatoueur masculin, par honte ou peur

plupart des salons de tatouage spécialisés dans la

du jugement de la part d’un homme. »

reconstruction en prennent conscience et se
disent : « à leur disposition pour leur proposer un

Une marque de virilité ?
Un constat observé par les salons de tatouages : « la

tatouage en 3D adapté à leur morphologie. » (cf
site internet « Tatouage 3D de reconstruction

majorité des personnes tatouées sont des femmes,

après un cancer du sein »).

car les scarifications ou blessures touchent au
physique et les femmes y prêtent beaucoup plus

« Même si je suis un homme, je voulais apporter mon
soutien »
Malheureusement, nous nous y préparions, il est très

d’attention », explique Plume Tatoo, tatoueuse
depuis 2017. « Si quelque chose ne va pas ou ne
convient pas à une femme sur son corps, elle va

compliqué de pouvoir rencontrer ou prendre contact

avoir tendance à vouloir l’arranger… pour les

avec des hommes ayant effectué un tatouage de

hommes

reconstruction. Non seulement parce que très peu y

« bonhomme », ils s’acceptent peut-être mieux et

ont recours, mais également parce que la pratique

relativisent plus… », ajoute-t-elle. Tony Maritato est

n’est

tatoueur depuis 25 ans, il est spécialisé dans le

pas

assumée

ouvertement.

Après

de

c’est

moins

commun,

ça

fait

plus

nombreuses recherches sur des sites abordant le

recouvrement de cicatrices par des tatouages

thème du tatouage, un homme a attiré notre

artistiques, et depuis maintenant deux ans, en trois

attention.

dimensions.

Olivier, trentenaire, n’a pas eu recours au tatouage

Cet homme tatoueur dans un univers majoritairement

de reconstruction, mais il s’exprime sur ce tabou

féminin, confirme-lui aussi qu’« il y a plus de femmes

autour du tatouage. « Je suis un peu choqué d’être

tatouées sur des cicatrices. » Il tente d’expliquer que

un des rares hommes à apprécier le tatouage de

la raison viendrait de l’importance « de conserver sa

reconstruction et le dire ouvertement », confie-t-il.

féminité et que les cicatrices pour une femme,

Oliver confirme qu’il est « d’utilité publique si cela

s’attaquent à celle-ci… pour un homme c’est moins

peut redonner confiance à une femme qui a été

gênant, ça les dérange beaucoup moins de montrer

victime du cancer du sein, ou bien d’un homme

une balafre… ça doit certainement faire écho au

concerné par des cicatrices. » Pour lui, il était

mythe du guerrier, courageux et fort…

essentiel de montrer son soutien sur ce site « même
si je suis un homme… On ne va pas se mentir,

Les hommes ont toujours eu des cicatrices au

beaucoup d’hommes apprécient les seins.

combat, c’est une sorte de marque de virilité. » Un
mal-être qui doit être caché dans une société qui

C’est un attribut sexuel, c’est aussi un signe

transmet

l’obligation

de

conserver

une

image

d’allaitement pour un enfant… quand un cancer se

« masculine » et forte ? Ou bien une pratique

déclenche, c’est une véritable souffrance pour une

réellement moins désirée chez les hommes ? Difficile

femme, elle se sent perdre de sa « féminité »… Alors,

d’y répondre, mais il n’est pas compliqué de voir que

si l’homme qui vit avec elle n’est pas capable de

les femmes sont bien plus mises en avant dans cette

comprendre sa souffrance et de l’épauler pour cause

pratique du tatouage de reconstruction.

de pudeur ou de tabou… c’est problématique ! »
PAGE 14 |

Fanny Gallezot

A CHAQUE TATOUEUR, SON
APPROCHE DE LA CICATRICE

Tatouer

une

cicatrice

peut

sembler

occupée de plusieurs peaux cicatrisées : « deux

impressionnant, mais les recommandations ne

césariennes,

sont pas aussi nombreuses qu’on pourrait le

scarifications, de l’eczéma et quelques brûlures

croire. Aucune formation pour les tatoueurs

légères. » Elle met en garde que « toutes les

n’est

techniquement,

cicatrices ne sont pas tatouables. Quand elles

l’approche est la même. Ce qui change : la

sont peu profondes et vieilles, comme une

douleur, le dessin, le médecin.

égratignure ou une scarification, ça va. Par

nécessaire

et

des

fractures,

pas

mal

de

contre, quand elle est due à une opération ou

Un simple mot en doré sur une devanture

qu’elle a mal cicatrisé, c’est moins évident. Il

noire : « Plume ». Une fois la porte passée, tout

faut être capable d’identifier quand un tatouage

est noir, également : les murs, le bureau, le

peut ou non être fait. »

canapé, un portrait. Seuls quelques croquis sur
feuilles blanches apportent la touche de couleur.

Avis médical préférable

Ce sont des flashs : des tatouages pré-dessinés.

Exceptions mises à part, les tatoueurs n’ont pas

« Plume » c’est Maud, la tatoueuse.

de connaissance médicale. Seule une formation

Un avis médical est préférable, mais seulement pour certains tatoueurs. @Tony Maritato

Elle exerce depuis 2017. Son domaine de

d’hygiène de vingt-et-une heures, réparties sur

prédilection : le noir et blanc. Depuis deux ans

trois jours, est obligatoire pour exercer. « La

qu’elle tatoue professionnellement, Maud s’est

formation n’a rien de technique, on ne nous y

PAGE 15 |

apprend pas à piquer », déplore Maud. « A ma
connaissance,

il

n’y

a

aucune

formation

spécifique pour apprendre à tatouer, et encore
moins sur cicatrices. C’est à nous, tatoueurs, de
jauger. C’est honteux. »
Jeune dans le métier du tatouage, Plume joue la

« J'attends systématiquement un an

carte de la prudence. Quand elle a un doute sur

et demi, voire deux. »

la cicatrice, elle demande au futur tatoué de
rapporter la preuve d’un accord médical :
« l’avis d’un dermatologue ou du chirurgien qui a
fait l’opération. » Une carte de prudence dont
Plume assume user et abuser car il lui arrive de

position semi-allongé, trône au milieu de la
pièce. De la musique rock emplit l’espace déjà
plein de dessins japonisants sur les murs. Sur son
tabouret, Tony, cheveux bouclés et voix grave
reposante, présente son travail. Un flyer bleu
nuit avec une dizaine de photos avant-après de
seins, dont il raconte fièrement l’histoire. Depuis
25 ans qu’il tatoue, il s’est spécialisé il y a deux
ans dans le recouvrement de cicatrices en
trompe-l’œil et 3D. S’il ne s’occupe pas que des
femmes ayant subi une mastectomie, elles
représentent la majorité de sa clientèle :
« environ 60 %. » Son dermographe et son encre
s’attèlent également aux césariennes verticales
et

horizontales,

plastique,

aux

brûlures

traces

et

de

greffes

chirurgie
de

peau,

opérations et scarifications.
Ses vingt-cinq années de bouteille font de Tony
un tatoueur assuré. Bras croisés, il assure qu’il
est possible de « demander un aval médical
avant de tatouer sur une cicatrice, mais je n’en
Le design du tatouage est adapté à la forme de la
cicatrice, ses ombres, et ses reliefs. @Tony Maritato

ai jamais eu besoin, personnellement. La seule
chose est que j’attends systématiquement un an
et demi, voire deux ans. » Verdict : à chaque

refuser, malgré l’aval d’un médecin : « Si je ne le

tatoueur, son approche personnelle. Si certains,

sens pas, je ne me lance pas. »

comme Maud, demandent systématiquement un
avis médical pour une cicatrice difficile, d’autres

Une prudence pas toujours de mise
Le grand siège des tatoués en simili cuir noir, en

PAGE 16 |

se sentent capables d’identifier seuls la faisabili-

« Toutes les cicatrices
ne sont pas tatouables »

té du tatouage grâce à leur pratique, à l’instar

tage sensible », notifie Tony. Les tatoueurs sont

de Tony. Ce qui n’empêche pas Maud de mettre

interdits d’injecter une anesthésie sous-cutanée

en garde contre « les tatoueurs inexpérimentés

pour éviter une souffrance trop importante. Ça

qui ne font pas attention. »

n’empêche pas que le futur tatoué en demande
une au préalable à un médecin habilité, comme

« Dans l’absolu, on peut tout faire sur une

un

cicatrice »

autorisés à appliquer une anesthésie locale, à

Les petits tubes d’encres noire, rouge et bleue

savoir

envahissent la table. Pêle-mêle se rajoutent des

recommandée unanimement. Elle graisse la zone

gants en latex, différentes aiguilles et un

à tatouer et rend la peau moins réceptive à

dermographe noir. « Dans l’absolu, on peut tout

l’encre, ce qui peut impliquer une séance plus

faire sur une cicatrice », rassure Tony, « la seule

difficile

différence est dans le dessin que l’on adapte au

fréquemment avec l’aiguille. Tony assure qu'

relief et à la forme de la scarification. » En

« avoir mal n’est pas une fatalité. Et c’est le cas

d’autres termes, il n’y a pas de précaution

pour

particulière à prendre par rapport à l’exercice

l’emplacement. » Il ajoute en souriant que « les

sur peau saine. Les aiguilles, le dermographe et

femmes sont d’ailleurs très fortes face à la

les encres utilisées sont identiques, car ces-

douleur, très résistantes. »

dernières

suivent

des

une

par

tout

Les

tatoueurs

pommade,

un

sont

mais

besoin

tatouage,

qui

de

seulement
n’est

passer

peu

pas

plus

importe

réglementations

françaises. La tatoueuse Plume ne change
qu’une chose dans son approche, le voltage :
« On peut le régler sur la machine afin de piquer
plus ou moins fort. La peau d’une cicatrice peutêtre plus dure, ou au contraire, encore plus fine,
donc j’y vais mollo. Même dans la pression que
j’exerce sur l’aiguille. »
Pas de différence notable pour un tatouage sur
cicatrice ? Si, une seule : « il peut y avoir une
douleur plus intense comme la peau est davan-

PAGE 17 |

dentiste.

Enora Hillaireau

LE TATOUAGE MÉDICAL, FAILLE DANS LE SYSTÈME JURIDIQUE

@Photo libre de droits

Si le tatouage médical tend à se développer, à
la fois dans les salons de tatouage et dans les

raison d’une absence claire de législation. Et

centres médicaux, cette pratique n’est pas

tandis que les institutions semblent faire la

encore

sourde oreille, le SNAT s'impatiente. Ce que ses

encadrée

au

niveau

législatif.

L’absence de règles concrètes pour encadrer

membres

non

reconnaissance claire et officielle du statut de

seulement

la

formation

mais

aussi

l’exercice du tatouage médical crée, de fait,

veulent

avant

tout,

c’est

une

tatoueur comme artiste.

un vide juridique. Une faille que le Syndicat
National des Artistes Tatoueurs (SNAT) est

« Si en tant que tatoueurs, on n’est pas
déclarés, si on est un tatoueur dissident, si on

bien décidé à combattre.

achète son matériel sur Youtube, sur Wish, ou
« Avant de parler de mauvaise pratique du

sur Ali Express, ce n’est pas possible…, déplore

tatouage, il faudrait parler de bonne pratique,

Alexia Cassar, tatoueuse spécialisée dans la

de bon parcours et de bonne manière de

reconstruction de mamelons.

tatouer », voilà ce qu’a déclaré le tatoueur Tin-

Les tatoueurs dissidents n’ont pas un numéro

Tin, président du SNAT, en octobre, devant le

SIRET pour acheter du matériel professionnel,

Haut

Un

donc où est-ce qu’ils achètent leur matos ? Sur

difficultés

Amazon. Sur Amazon, vous avez un kit de

Conseil

préambule

de

qui

la

Santé

expose

Publique.
les

rencontrées par les tatoueurs aujourd’hui, en
PAGE 18 |

tatouage complet avec des encres, avec des

aiguilles,

avec

une

syndicat.

Le

mieux

d’assurance

parcours

de

tatoueur

le

matériel

tatouage initiale et complémentaire de 6 à 12

professionnel, les assurances et les charges de

mois, puis un apprentissage traditionnel où l’on

chef d’entreprise, tout ça représente un coût

apprend non pas à tatouer, mais à parler avec un

que n’ont pas ces gens qui ouvrent des salons

malade. Il faut lui apprendre à poser les bonnes

privés. »

questions : qu’est-ce que la maladie, qu’est-ce

Si l’on se penche sur les textes de loi, il

qu’une peau abîmée, qu’est-ce qu’une cicatrice,

apparaît rapidement que le tatouage, dans son

comment on la traite, à qui ont dit « oui », à qui

ensemble, n’est que peu régulé par le Code de

on dit « non » etc. »

la santé publique. D’après l’article R1311-3,

« On ne fait qu'avancer, reculer, avancer, reculer »

alimentation…

Ils

professionnelle,

des

machines,

n’ont

pas

non

plus.

Or,

seule une formation aux conditions d’hygiène
et de salubrité est obligatoire pour exercer. Le
tatouage

médical,

quant

à

lui,

n’est

pas

référencé. Aucun texte n’oblige à suivre une
formation particulière pour le pratiquer.

serait
:

de
une

proposer

un

formation

au

La sénatrice de Haute-Garonne Françoise Laborde
(MRSL) et la députée des Ardennes Bérengère
Poletti (LR), en mars et juin 2019, se sont saisies du
dossier. Elles ont présenté les requêtes du SNAT à
l’Assemblée Nationale en présence d’Agnès Buzyn,
Ministre de la Santé, mais à l’heure actuelle, la

« Il faut protéger le statut du tatoueur et

demande ne semble pas prise en considération.

protéger les malades »

« Françoise Laborde a proposé l’examen d’une

Face

au

gain

de

popularité

du

tatouage

proposition

de

loi

pour

rendre

obligatoire

médical, les écoles pullulent en France, pour

l’information sur la reconstruction après un cancer

proposer de former à la dermo-pigmentation

du sein. En France, seulement 20 à 30% des

en quatre à cinq jours seulement (pour un tarif

femmes

d’inscription d’en moyenne 1 800 €). Après

reconstruire, ce qui signifie que sur 20 000 femmes

cela, n’importe qui peut proposer ses services

opérées par an, seules 4 000 à 6 000 sont

dans le tatouage de reconstruction. « Ces

reconstruites, martèle Alexia Cassar. Bérengère

gens achètent une attestation de formation,

Poletti, elle a interpellé la Ministre de la Santé

en quatre jours, ils pensent pouvoir faire ce

pour encourager l’encadrement de la pratique,

que font les tatoueurs professionnels qui, eux,

pour éviter les greffes et les dermo-pigmentations

y

faut

foireuses. Mais rien, on ne fait qu’avancer, reculer,

protéger le statut de tatoueur, et surtout

avancer, reculer… » Le combat n’est pas achevé

protéger les malades », insiste Alexia Cassar.

pour autant. « Nous continuons de solliciter le

Aussi,

Ministère du travail, notamment afin de faire

ont

consacré

côté

plusieurs

formation,

le

années.

Il

SNAT

se

dit

qui

ont

eu

une

mastectomie

se

font

favorable à un véritable encadrement de

évoluer

l’apprentissage : « Nous aimerions pouvoir

aimerions, par exemple, pouvoir établir des liens

définir

tatoueurs

avec les écoles d'art pour formaliser la situation

débutants, ou "apprentis", qui est un terme

des tatoueurs débutants formés dans les studios

traditionnellement

un

cadre

administrativement

légal

aux

notre

réflexion

sur

le

sujet.

Nous

utilisé,

mais

de tatouage », précise Karine Grenouille. Les

inadapté

puisque

tatoueurs ajoutent que, si un encadrement légal

inexistant, qui sont actuellement soit salariés,

était posé, cela constituerait un gage de qualité

dans les meilleurs cas, soit indépendants,

non négligeable pour les patients et pour les

avance Karine Grenouille, secrétaire du

médecins, mais aussi pour la Sécurité sociale et les
mutuelles qui commencent à rembourser certains
actes.

PAGE 19 |

Camille Esteve

POURQUOI LE TATOUAGE DE RECONSTRUCTION DOIT
FAIRE L’OBJET D’UN REMBOURSEMENT
Le tatouage de reconstruction peut être effectué en dehors du milieu médical, il sera pris en
charge par des tatoueurs. Les patients peuvent y avoir recours pour des causes bien
différentes, comme à la suite d’un cancer, de brûlures, ou de cicatrices importantes. Une
requête qui a un prix pour le patient, qui ne peut pas toujours y accéder facilement. Le
tatouage de reconstruction doit-il être remboursé par la sécurité sociale ?

En France, selon la dernière étude réalisée par l’IFOP en 2010, 10% de la population est
tatouée. @Photo libre de droits.

Allant de 30 jusqu’à 700 euros pour les tatouages en

En effet, une séance de dermopigmentation médicale

trois dimensions après un cancer du sein par exemple,

faite en cabinet ou à l’hôpital est prise en charge à

le tatouage dit « de reconstruction », ce n’est pas

hauteur de 125 euros par séance par la Caisse Primaire

forcément bon marché. Remboursée par une mutuelle

d’Assurance Maladie (CPAM) dans le cadre des

quand il se fait dans le milieu médical, cette démarche

Affections de Longue Durée (ALD).

semble bien plus complexe lorsque l’on sort du domaine

Ainsi, si le tatouage de reconstruction ne fait pas

hospitalier pour aller du côté plus artistique. Un choix

l’objet d’une prise en charge dans le cadre des ALD, il

qui appartient aux patients, et qui pourtant leur

ne peut être remboursé par la Sécurité sociale, sauf s’il

demande un effort économique de taille.

est réalisé dans le milieu médical.

PAGE 20|

"C'est trop beau et ça devrait être remboursé
par la sécu ! »

Certaines mutuelles se mettent à jour
Des aides sociales peuvent pourtant être accordées,

Marc n’a pas subi d’opération, ni ne fait l’objet d’un

cela demande de faire un point avec un médecin et une

éventuel tatouage de reconstruction, pourtant comme il

assistante sociale. Les associations locales peuvent

le déclare sur la page Facebook « Tatouage 3D de

également aider avec des subventions. Certaines

reconstruction après cancer du sein » créée par la

mutuelles ont décidé de se mettre à jour sur le sujet,

célèbre tatoueuse Alexia Cassar : « Félicitations pour

comme la mutuelle Malakoff Médéric, la MGEN, la

le bien que vous faites à ces dames qui souffrent en

MNH, la Mutuelle Nationale des Territoires, et Unéo

silence et qui grâce à vous retrouvent le sourire. C’est

sous condition de présenter la facture remise à l’issue

trop beau et ça devrait être remboursé par la sécu ! »

du 1er rendez-vous. Des mutuelles qui accordent donc

Au cours d’une interview réalisée par notre magazine ,

une prise en charge partielle des frais de tatouage. Il

Olivier confie qu’« il faut que cela soit remboursé par la

est tout de même important de se renseigner

Sécurité sociale à 100%, pour que les femmes, même les

directement auprès de sa mutuelle, afin de savoir si

plus démunies, aient accès à la reconstruction. Aidons

cette dernière dispose de fonds sociaux suffisants pour

nos femmes, nos mères, nos grands-mères, nos sœurs,

aider les patients. Une prise en charge de la CPAM

nos tantes, nos cousines, à reprendre confiance en

également pour les tatouages de reconstruction non

elles, car un corps fort avec un esprit fort facilite la

effectués dans un cadre médical, nécessite le recours

rémission de cette terrible maladie. »

à des formulaires de demande de Prestation Extra-

Il n’est pas le seul à faire cette réclamation. Nombre
d’entre eux se retrouvent sur des forums afin de
partager leurs opinions et leurs revendications sur le
sujet.

Delphine

Strasbourg

déclare

vivre

comme

pour
une

le

média

profonde

Rue

89

injustice

l’absence de remboursement par l’Assurance maladie :
« C’est dégueulasse qu’on ne soit pas remboursé. Ce
n’est pas juste un tatouage esthétique. C’est important

Légale, sous condition de ressources et de justification
médicale. Après avoir reçu sa première facture à la
suite d’une séance, le dossier peut être constitué avec
les éléments suivants : photos avant et après le
tatouage

de

reconstruction,

une

attestation

de

l’oncologue/médecin traitant de la nécessité de l’acte.
Une pratique qui reste peu courante et bien souvent
méconnue du public, et comme le demande une grande

pour nous, ça change nos vies et on ne nous aide même

partie

des

tatoueurs,

établir

pas à nous reconstruire après cette saloperie de

reconnaissance et prise en charge.

une

véritable

cancer. » Quant à Catherine Azzaoui, tatoueuse à
Forbach,

elle

dénonce

toujours

dans

Rue

89

Strasbourg, une « lenteur » de la part du gouvernement
à agir pour ses questions de remboursements et reste
motivée pour : « avoir une réponse avant Octobre Rose
2019… La Sécurité sociale est en retard. Une femme qui
ne peut pas avoir son aréole reconstruite, c’est une
femme qui n’arrivera pas à reprendre le cours de sa
vie, qui va être déprimée et qui va devoir prendre
beaucoup de médicaments. Ça
coûte aussi cher en termes de remboursements. »

PAGE 21 |

Fanny Gallezot

QUELLES SONT LES
PRÉCAUTIONS À PRENDRE ?

Il faut attendre la fin du
traitement avant de se
faire tatouer post-cancer.
La durée d’attente est
d’un an si la personne a
subi une radiothérapie. La
peau malade ou brûlée
étant fragile, elle
présente un risque
d'avoir plus mal que pour
un tatouage classique : il
est donc conseillé d’en
parler à son médecin et à
son tatoueur
professionnel. Il faut
aussi respecter les
consignes données après
le tatouage : laver deux à
trois fois par jour la zone
avec de l’eau savonneuse,
appliquer une crème
cicatrisante, éviter l’eau
de mer, la piscine et le
soleil. (N.K, Le Parisien et
L.M, Le Télégramme)

EST-CE QU'IL EXISTE DES
COMPLICATIONS ?
Le tatouage est une plaie sur la peau, qui met au moins
un mois à cicatriser. Comme pour n’importe quel type de
tatouage, il y a toujours des risques d’infections locales
ou bactériennes. Elles peuvent être causées par un
matériel non stérilisé, des conditions d’hygiène non
respectées ou parce que les soins ne sont pas bien faits
par le patient pendant la cicatrisation. Des réactions
allergiques peuvent aussi éclater. Elles sont
principalement liées à l’encre rouge des tatouages ou à
ses dérivés (rose ou violet). Il faut être vigilant car les
allergies peuvent se déclarer plus de 40 ans après
s’être fait tatouer. Le noir reste l'encre la plus sûre. Si
jamais le cancer récidive après un tatouage, sa
présence ne bloquera pas l'effet des rayons d'une
radiothérapie. (SNAT et N.K, Le Parisien)

4 QUESTIONS
SUR LE
TATOUAGE DE
RECOUVREMENT

PEUT-ON TOUT TATOUER?
Il faut éviter de tatouer les
angiomes, certaines lésions
cutanées et les grains de beauté,
qui peuvent masquer un éventuel
mélanome. On peut tatouer les
cicatrices après un cancer, des
brûlures, des vergetures, des
marques de césarienne… (L.M, Le
Figaro et N.K, 20 minutes)

QUELS BÉNÉFICES EN
RETIRENT LES PATIENTS?
C'est une manière de reprendre
le contrôle sur la maladie. En
améliorant son image corporelle,
cela permet à la personne de
renforcer son ego ou d’aider à
clore un épisode douloureux.
(N.K, Le Parisien)

*Nicolas Kluger, dermatologue spécialisé dans le tatouage à l’hôpital
Bichat de Paris et à l’hôpital universitaire d’Helsinki Lääkärikeskus Aava
**Laurent Misery, chef du service de dermatologie à Brest et président de
la Société Française des Sciences Humaines sur la Peau
*** Syndicat National des Artistes Tatoueurs, snat.info

PROPOS
RECUEILLIS PAR JEANNE GANDY
PAGE 22 |

« LE TATOUAGE, C’EST AUSSI UNE FAÇON DE DIRE
‘’MÊME PAS MAL’’ »

Docteur Frédéric Chapelle, psychiatre. @Camille Esteve

Qu’il soit purement esthétique ou qu’il reproduise

« même pas mal : tu m’as fait souffrir mais c’est

fidèlement la peau telle qu’elle était avant une

moi le plus fort. » C’est un moyen de lutter contre

cicatrice, le tatouage de reconstruction tend à se

ce qui nous fait mal, de donner un sens à un

populariser. Pour autant, cet acte n’en demeure pas

combat, de surmonter le traumatisme.

moins anodin du point de vue psychologique. Le
docteur Frédéric Chapelle, psychiatre toulousain
spécialiste

de

la

thérapie

comportementale

et

cognitive depuis vingt ans, explique les bénéfices,

Quels sont les risques liés à cette

mais aussi les risques potentiels du tatouage de

pratique ?

reconstruction.

Le principal danger, c’est de chercher à cacher
quelque chose qui est réellement arrivé, occulter

Quels sont les bénéfices du tatouage de
reconstruction ?
Tatouer une cicatrice permet de faire disparaître
quelque chose qui rappelle au quotidien un élément
de souffrance. Le tatouage peut aussi réussir à
transformer un événement négatif ou douloureux en
événement positif. Cela peut également être un
moyen de parler de ce qui nous est arrivé : quand
on se fait tatouer, on nous demande souvent
pourquoi on l’a fait. Cela peut donc être une façon
de parler d’une autre manière de ce qui nous est
arrivé. Le tatouage est aussi une façon de dire

PAGE 23 |

un événement qui a réellement existé, chercher à
l’enfouir. Ce n’est pas une bonne chose dans ce
cas-là. Cela étant, tout dépend de l’idée pour
laquelle la personne le fait. Si c’est un moyen de
cacher, c’est négatif, si c’est un moyen de
transformer,

c’est

positif.

Finalement,

tout

dépend de l’état de la personne et de ce pour
quoi elle se fait tatouer. Ça peut être, pour elle,
une façon de changer de vie. C’est comme si les
personnes

changeaient

quelqu’un d’autre.

d’être,

devenaient

Avez-vous des patients qui souffrent de

réagir, on va se retrouver dans une inquiétude

cicatrices importantes ? Qu’est-ce qui est

plus forte. C’est plus sécurisant de se dire « je
vais refaire à l’identique », parce que ce qu’il y

le plus difficile pour eux ?
J’ai eu un certain nombre de personnes brûlées sur
une partie du corps, ce qui est un traumatisme
énorme. Le plus douloureux, lorsque l’on affiche des
cicatrices visibles, c’est tout d’abord le regard que
l’on porte sur soi, ainsi que le regard que l’on
redoute des autres. On se fait tous une image de
nous-mêmes, avec une idée de la façon dont les
autres

nous

perçoivent.

Les

cicatrices

visibles

peuvent conduire à une remise en question de ce que
l’on est.

avait à l’origine, on sait ce que c’était. On sait
comment on a vécu avec notre peau, notre
corps, c’est plutôt rassurant, alors que se lancer
sur quelque chose de complètement différent, ça
relève d’une certaine forme d’insécurité, mais ça
peut

être

beaucoup

plus

salvateur

pour

la

personne sur le long terme.

Un

accompagnement

psychologique

est-il nécessaire dans cette démarche ?
L’accompagnement psychologique est absolument

Le tatouage de reconstruction peut se
faire de deux manières : soit de façon

indispensable, car le tatouage, c’est accepter de
changer certaines choses, notamment, que l’on
est différent, ce qui n’est pas du tout facile :

réaliste, où l’on cherche à reproduire la

notre entourage nous renvoie qu’on est quelqu’un

couleur

d’autre.

de

peau

le

plus

fidèlement

possible, soit de façon esthétique, où l’on
dessine

autour

de

la

cicatrice.

Quelle

serait la pratique que vous conseilleriez

Cela

rejoint

l’importance

que

l’on

accorde au regard des autres : on pense souvent
qu’on va être rejeté ou inspirer le dégoût, alors
que les autres auront surtout un regard de
compassion.

dans le processus de reconstruction de
soi ?

Propos recueillis par Camille Esteve

Lorsque ils décident de se faire tatouer et de
masquer leurs cicatrices, certains cherchent à se
retrouver eux-mêmes, alors que la grande difficulté,
c’est qu’ils ne pourront jamais redevenir eux-mêmes.
À partir du moment où la peau est abîmée, lésée, ils
ne pourront jamais reprendre leur propre identité. Il
faut qu’ils acceptent leur nouvelle identité, qu’ils
s’acceptent tels qu’ils sont. Le tatouage d’agrément
est

intéressant

parce

que,

de

toute

façon,

la

personne va changer, devenir différente. À la limite,
tant qu’à faire, pourquoi ne pas partir sur autre
chose au lieu d’essayer à tout prix de se reconstruire
comme on était ? Vouloir absolument se refaire à
l’identique, ça rejoint la grande peur de l’inconnu. Si
on essaie un tatouage qui rend différent de ce qu’on
était avant, on ne sait pas comment les autres vont
PAGE 24|

UN TATOUAGE POUR SE RAPPELER DU JOUR OÙ
ELLES ONT COMMENCÉ À VIVRE
Alors qu’elles avaient 16 et 17 ans, Charlotte et Lauryne ont choisi de faire une réduction
mammaire. Une opération qui a changé leur vie et qu’elles aimeraient symboliser par un
tatouage.

« Avant, le regard des gens était insistant : j’étais une
« En classe de troisième, je faisais 1m52 pour
bête de foire. Lorsque vous faites du 90E au collège, les 50kg et un 90D. Je déprimais. On me traitait de
pute, on racontait que j’étais enceinte. Un jour,
autres élèves ne sont pas tendres, je pleurais tous le
en me regardant dans le miroir, j’ai demandé à
temps. J’avais constamment mal au dos et de gros
ma mère en pleurant : « Maman, ça va s’arrêter
complexes à cause des critiques. Quelle délivrance
quand ? ». Le jour de l’opération a été le plus
après l’opération… Quand j’ai vu mes petits seins pour la
beau jour de ma vie, enfin je me trouvais belle.
première fois, je me suis dit, je vais commencer à vivre
C’est une partie très importante de ma vie donc
pour de vrai ! J’ai perdu 5 kilos en 3 mois et j’ai
je voudrais un tatouage pour mes cicatrices, et
recommencé à faire du sport. Je voudrais mettre ma
non sur mes cicatrices. Je voudrais juste me faire
cicatrice en valeur, car c’est une partie de ma vie. Je
tatouer un ou deux traits symboliques. »
voudrais me faire un tatouage artistique et qui ne soit
- Charlotte
pas anodin. »
- Lauryne
PROPOS RECUEILLIS PAR
JEANNE GANDY
PAGE 25 |

OURS

Rédactrices :

Merci à : Nathalie, Lauryne et Charlotte pour

ESTEVE Camille

leurs témoignages.

GALLEZOT Fanny
GANDY Jeanne

Crédits photos :

HILLAIREAU Enora

Photo de couverture : David Allen
Sommaire : Enora Hillaireau

A fleur d'encre est un magazine de société

Ours : David Allen

sur le tatouage. Chaque numéro met à

Quatrième de couverture : Canva

l'honneur

une

pratique

du

monde

du

tatouage : un style, une tendance, une
technique. L'objectif est de décortiquer le
tattoo pour le rendre accessible à tous :
passionnés comme profanes curieux.
Bienvenue dans l'univers merveilleux de
l'encre !




Télécharger le fichier (PDF)

Magazine - A Fleur d'Encre, le tatouage de reconstruction.pdf (PDF, 16.4 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP