Tapuscrits CE1.pdf



Nom original: Tapuscrits-CE1.pdf
Auteur: Nanihi

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Office Word 2007, et a été envoyé sur document-pdf.fr le 17/03/2020 à 11:37, depuis l'adresse IP 78.118.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 124 fois.
Taille du document: 904 Ko (3 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Ce1

L’Afrique de Zigomar

« Dis maman ! Pourquoi Ginette part-elle en Afrique et pas
nous ? »
« Parce que ton amie est une hirondelle et que les
hirondelles se nourrissent d’insectes et qu’en hiver il n’y a
d’insectes qu’en Afrique », répond la souris à son
souriceau.
« Si pour aller en Afrique, il suffit de manger des insectes,
je veux bien en manger ! » insiste Pipioli le souriceau.
« Tais-toi, gros bêta ! Nous ne sommes pas des insectivores,
nous sommes des granivores. Pas besoin d’aller en Afrique ! »
« Ce n’est pas juste ! Je veux aller en Afrique ! » s’obstine Pipioli.
Pipioli est triste. Il aide son amie
Ginette à faire ses valises. Elle, elle
part demain pour l’Afrique.
« Et si tu m’emmenais sur ton dos », lui
suggère Pipioli. « Tu ne veux pas ? »
« Faisons un essai », consent Ginette.

Mais Ginette est trop petite et Pipioli trop lourd.
« Il te faudrait un oiseau migrateur beaucoup plus gros
comme le coucou », lui conseille Ginette. « Mais tu ne
verrais rien, car il voyage de nuit, ça serait dommage…
Il y a les oies, mais elles volent tellement haut que tu
serais gelé avant d’arriver… Il y a les cigognes, c’est
grand, c’est confortable... »
Pipioli n’attend même pas que Ginette termine sa
phrase. Il se précipite chez les cigognes.

Ce1

L’Afrique de Zigomar
Les cigognes sont des oiseaux souriants et très
aimables. C’est du moins l’impression qu’en a
Pipioli.
« Voilà ! » dit-il timidement, impressionné par
la taille de leurs becs, « j’aimerais que vous
m’emmeniez en Afrique… »
Pipioli s’interrompt. Il vient d’apercevoir le
plat posé sur la table.
« Des mangeuses de souris ! » s’écrie-t-il. Il n’a que
le temps de sauter hors du nid.

Pipioli a de la chance. Il tombe sur son vieil
ami le merle Zigomar.
« Toi qui connais tout, tu connais l’Afrique ? » lui
demande Pipioli qui a de la suite dans les
idées.
« Quoi ? Moi ? Évidemment ! »
« Tu y as déjà été ? » s’exclame Pipioli qui voit
déjà son rêve réalisé.
« Moi ? Non ! Pourquoi aurais-je été en Afrique ? »
« Mais tu saurais y aller ? » l’implore Pipioli.
« Ecoute petit : où une hirondelle va, Zigomar peut
aller ! » répond le merle avec assurance.
Dès le lendemain, au petit matin, ils décident de
partir.
« Attention aux coups de soleil ! » leur a dit mère
souris. Zigomar, son passager sur le dos, prend
son élan pour décoller.
« Hep ! hep ! Attendez-moi ! » crie une grenouille.
« J’ai entendu votre conversation hier soir. L’Afrique,
les éléphants, les singes et tout et tout, ça doit être
rigolo ! Je peux partir avec vous ? »

Ce1

L’Afrique de Zigomar

Le décollage a été difficile, mais les trois amis
sont maintenant à bonne hauteur.
« Dis, Zigomar, connais-tu le chemin ? »
s’inquiète Pipioli.
« Ne t’en fais pas, Zigomar s’est renseigné », le
rassure le merle. « C’est simple : pour savoir où
est le sud, tu regardes où se lève le soleil, tu vas
tout droit et au
premier éléphant c’est l’Afrique. »

Ce1

L’Afrique de Zigomar
« L’Afrique ! L’Afrique ! »
Les deux passagers sont réveillés en sursaut par les
cris de Zigomar.
« Là ! Un éléphant ! » s’exclame Zigomar. «
Regardez ces défenses ! »
« Tu es sûr que c’est un éléphant ? » dit la grenouille.
« Je ne voyais pas ca comme ça ! »
« Moi non plus ! » dit le souriceau.

« Regardez ! Des singes ! » s’esclaffe Zigomar. «
Comme ils sont drôles ! »
« Je ne voyais pas ça comme ça ! » dit Pipioli déçu.
« Moi non plus ! » dit la grenouille. « Et en plus on n’a
pas de chance : il neige. »

« Et comment reconnais-tu un éléphant ? »
s’inquiète à son tour la grenouille.
« A ses défenses, mademoiselle ! Zigomar
reconnaît un éléphant à ses défenses ! »
rétorque Zigomar d’un ton sans réplique.

« Dis donc ! Ça n’étaient pas des oies qu’on
vient de croiser ? » demande Pipioli.
« Oui ! et alors ? » dit Zigomar.
« Mais elles ne vont pas en Afrique, les oies ? »
s’étonne la grenouille.
« Si, mais les oies sont bêtes. Elles ont dû
oublier quelques chose, alors elles ont fait
demi-tour », ricane Zigomar. « Tenez !
Voilà la mer, l’Afrique n’est plus loin. »

« Attention ! » hurle Zigomar. « Des crocodiles !
»
Les trois amis réussissent à s’envoler juste à
temps.
« je ne voyais pas ça comme ça ! » constate une
nouvelle fois Pipioli.
« Non mais, ça veut dire quoi ça, je ne voyais pas
ça comme ça ? Vous n’êtes jamais contents ! »
s’insurge Zigomar. « Continuez à mettre ma
parole en doute et vous rentrez à pied ! Parole de
Zigomar ! »

Ce1

L’Afrique de Zigomar
« Regardez ! Regardez ! Un indigène devant
sa case ! » s’écrie Zigomar qui
s’émerveille de tout. « Et là un
hippopotame ! »
« Alors là, je ne voyais pas du tout ça comme
ça » dit Pipioli
« Moi non plus ! » dit la grenouille. « Tu
es sûr de ne pas t’être trompé de direction ? »
« C’en est trop ! » s’indigne Zigomar. « Je
vous avais prévenus, j’atterris et vous rentrez
tous les deux à pied ! »

Zigomar, furieux, se pose et fait descendre
les deux insolents.
« Avoue quand même qu’elle est bizarre, ton
Afrique ! » se défend Pipioli.
Zigomar s’apprête à remettre l’impertinent
à sa place. Il n’en a pas le temps. « Un lion !
» hurle-t-il. « Sauvons-nous ! »
Mais la glace a alourdi ses ailes, il n’arrive
pas à prendre son envol. « Poussez ! Poussez !
» s’essoufle Zigomar qui dérape sur la piste
verglacée. « Plus vite ! Plus vite ! »
Les trois explorateurs décollent encore une
fois de justesse. Les griffes du fauve les ont
frôlées. Ils ont eu trop peur. Ils ont trop froid. Ils décident de rentrer.
«Alors, c’était bien, l’Afrique ? » demande la mère
souris en voyant revenir les trois voyageurs.
« Oui, oui, pas mal », répond Pipioli.
« Oui, formidable ! » ajoute la grenouille, « mais il
faisait tellement froid qu’on se serait crus au Pôle Nord ! ».


Tapuscrits-CE1.pdf - page 1/3
Tapuscrits-CE1.pdf - page 2/3
Tapuscrits-CE1.pdf - page 3/3


Télécharger le fichier (PDF)

Tapuscrits-CE1.pdf (PDF, 904 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP